Devenir soigneur animalier… est-ce une bonne idée?

Il existe des professions qui attirent aussi bien les adolescents que les adultes. Le métier de soigneur animalier animateur en est l’une d’entre elles.

Mais soyons francs : le métier de soigneur animalier est très souvent idéalisé par ceux qui recherchent un emploi au contact des animaux et de la nature. Les émissions télévisées ont grandement contribuées à promouvoir un métier qui n’était pas valorisé il y a encore quelques années de cela. Et c’est une bonne chose que de rendre justice à ces professionnels !

Nous espérons partager sur ce site une vision objective et élargie du métier de soigneur animalier animateur en nous basant sur nos expériences professionnelles et nos partages avec nos pairs. Nous présenterons les activités principales du soigneur animalier, mais aussi le monde des parcs zoologiques. Nous espérons que la consultation de ce site vous permettra d’en apprendra davantage sur ce beau métier.

Dans quels établissements travaillent ces professionnels du domaine animalier ?

Les soigneurs animaliers animateurs travaillent en premier lieu dans des parcs animaliers généralistes. C’est-à-dire ce que l’on nomme communément des zoos.

Mais ces femmes et ces hommes travaillent aussi dans des parcs aquatiques lorsqu’ils s’occupent de mammifères marins. Ou bien dans des aquariums publics. Et dans ce cas ils sont nommés aquaristes ou aquariologistes.

Ils peuvent aussi travailler dans d’autres structures ouvertes aux visiteurs comme dans des fermes pédagogiques où ils s’occuperont alors d’animaux domestiques.

Quelles sont les activités du soigneur animalier animateur ?

Aimer les animaux est fondamental, mais ce n’est pas suffisant si l’on souhaite devenir soigneur animalier et exercer ce métier longtemps.

Être soigneur animalier animateur demande de travailler sur plusieurs tâches. C’est un métier polyvalent, mais aussi paradoxalement routinier. Tous les jours il est nécessaire de faire le nourrissage des animaux, nettoyer leurs enclos, de surveiller l’état de santé de chaque pensionnaire. Et en saison, il s’occupe souvent d’animer des ateliers pédagogiques pour transmettre des informations aux visiteurs.

Toutefois, des activités inattendues demandent de la part de l’animalier des compétences en bricolage et en jardinage. Il doit parfois travailler à la construction ou à la rénovation d’un enclos. S’il n’est pas un professionnel de la santé animale comme le vétérinaire ou l’assistant vétérinaire, il peut toutefois aider celui-ci pour réaliser des soins ou capturer un animal. Il devient alors pendant un temps un auxiliaire de santé animale.

Le soigneur animalier animateur doit être capable de travailler en garantissant sa sécurité et celle des autres personnes présentent dans l’établissement et en dehors. Les animaux des parcs zoologiques ne sont pas des animaux de compagnie. Travailler avec des fauves (lions, tigres, panthères,…), des primates, des éléphants, d’autres grands herbivores comme les girafes et les équidés sauvages, certains reptiles et d’autres animaux potentiellement dangereux demande beaucoup de rigueur et d’autodiscipline. Il faut suivre et appliquer des procédures et savoir communiquer efficacement avec tous les membres d’une même équipe.

Bien entendu les soigneurs animaliers ont toujours à l’esprit de travailler dans le respect des animaux. Le bien-être animal est au coeur de cette profession car la captivité doit être la moins préjudiciable pour chaque individu.

mammifère marin

Nourrir des animaux aux exigences diverses et variées

Il existe pratiquement autant de régimes alimentaires que d’espèces animales (carnivores, herbivores, omnivores). Le soigneur animalier prépare les rations alimentaires en suivant des procédures précises. Il s’assure que tous les animaux s’alimentent convenablement et s’occupe de la gestion des stocks.

grands singes

S’assurer du bien-être animal

Le soigneur animalier s’assure quotidiennement de la santé physique et de la santé mentale des animaux. Il enrichie le milieu et possède des bases d’éthologie. Il observe et communique ses observations aux responsables de l’établissement. S’il n’est pas dresseur, il peut toutefois mettre en place des entraînements médicaux pour éviter la contention stressante pour l’animal.

panda en parc animalier

Maintenir un environnement favorable et confortable

Les animaux doivent être placés dans de bonnes conditions d’hygiène pour vivre en bonne santé et se reproduire. Il s’agit bien entendu de garder leur lieu de vie dans un état de grande propreté (évacuer le fumier, renouveler les litières) et de surveiller et réguler les paramètres du milieu des bassins, volières et cages.

flamand rose

Sensibilisation et transmission des savoirs

Travailler avec les animaux n’est pas tout. Le soigneur animalier animateur est aussi un médiateur. Il anime des ateliers pédagogiques pour sensibiliser les visiteurs aux menaces qui pèsent sur la survie de trop nombreuses espèces animales. Il oeuvre aussi à la protection de la nature.

elephants

« Plus qu’un métier, être soigneur animalier est un style de vie ! »

Travailler au contact des animaux fait rêver de nombreuses personnes. Mais au delà de ce privilège quotidien, le soigneur animalier animateur assure de nombreuses activités au sein du parc zoologique.

Il doit être capable de travailler en équipe. Il sera mobilisé – par roulement – durant les week-ends et les jours fériés. Il ne peut pas prendre de congés comme le font le plupart des salariés et profiter ainsi des vacances scolaires.

Il faut aussi être capable de travailler en extérieur par tous les temps : froid, canicule ou pluie. Il faut donc une bonne condition physique et une force de caractère pour endurer les efforts difficiles de l’élevage. De nombreuses taches sont salissantes. Durant les activités de nettoyage, il faut manipuler des excréments et des restes alimentaires. Et les odeurs ne sont pas toujours agréables à sentir.

Bien que ce métier soit physique, il n’est pas pour autant réservé au garçon. Bien au contraire, car les soigneurs animaliers sont souvent des soigneuses animalières.

Cette vidéo vous expose en quelques minutes l’essentiel du métier de soigneur animalier animateur en parc zoologique.

Le métier de soigneur animalier est faiblement rémunéré. Un débutant commence par le SMIC. Bien souvent les premiers contrats sont saisonniers, sous la forme d’un CDD. Il faut parfois plusieurs années avant de pouvoir décrocher un CDI.

Il est possible d’évoluer dans le métier et la plupart des chefs animaliers ont débuté comme soigneur animalier. Toutefois, le nombre de places d’encadrement est limité.

Vous souhaitez toujours devenir soigneur animalier animateur ?

En Europe, ce métier s’est fortement professionnalisé depuis la fin des années 1990. Il est maintenant conseillé de passer par une école de soigneur animalier pour développer rapidement les compétences recherchées et attendues par les employeurs.

Il existe actuellement de nombreuses écoles de soigneurs animaliers qui forment aussi bien des jeunes que des adultes. Les plus connues forment en présentiel (MFR de Carquefou, CFPPA de Vendôme, CFAA de Gramat, Lycée agricole de Sury le Comtal, Siane Formation,…). Alors que d’autres permettent de se former à distance (Ifsa, Cours Animalia, Préparation soigneur animalier).

livre soigneur animalier
Le guide “Objectif soigneur animalier” vous présente l’essentiel à connaître sur les formations de soigneur animalier. Il donne aussi des informations utiles sur le métier et sur la constitution d’un dossier de candidature. En cliquant sur le lien vous serez dirigé vers une page du site marchant amazon.fr

Certaines écoles peuvent être intégrées sans le baccalauréat. Mais beaucoup de candidats recrutés ont le bac (filière générale, filière technologique ou bac pro), un BTSA ou un diplôme universitaire. Elles sélectionnent les candidats sur dossier de candidature et par la suite sur la base d’un concours et d’un entretien de motivation devant un jury composé de professionnels et d’enseignants. Toutes ces écoles ne sont pas reconnues par l’état, mais le plus important est quelles soient reconnues par le milieu professionnel.

Rappelons qu’il n’existe aucune obligation légale de se former pour exercer le métier de soigneur animalier. On peut donc travailler même sans être titulaire d’un titre professionnel. D’ailleurs on peut rencontrer de nombreux animalier et chef animalier qui se sont formés par l’expérience et qui sont par ailleurs d’excellent professionnel.

Enfin rappelons que certains soigneurs animaliers sont issus de filières universitaires et sont titulaires d’une licence ou d’un master en biologie ou en éthologie. Même si ces cursus ne préparent pas au travail dans les animaux. D’autres animaliers sont passées par une formation de vendeur en animalerie, une formation d’auxiliaire vétérinaire ou une formation en production animale ou aquaculture.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les formations de soigneur animalier en France et ailleurs dans le monde consultez notre page dédiée.

Quels sont les autres métiers pour travailler dans un parc zoologique ?

Le parc zoologique est le lieu d’exercice de nombreux professionnels. Les principales professions représentées sont :

  • Directeur et responsable animalier titulaire d’un certificat de capacité
  • Vétérinaires
  • Biologistes et éthologues
  • Agents administratifs
  • Animateurs
  • Agents d’entretien
  • Jardiniers et personnels techniques
  • Cuisiniers et serveurs

Des parcs zoologiques comme le ZooParc de Beauval publient régulièrement des offres d’emploi pour travailler dans les boutiques, les restaurants et les autres structures d’accueil du public.

Quelles sont les valeurs portées des parcs zoologiques modernes ?

C’est un fait historique : zoos sont les héritiers des ménageries aristocratiques du Moyen-Âge et de la Renaissance. S’ils n’avaient durant le 19ème siècle et la première moitié du 20ème siècle aucun autre objet que de présenter des animaux sauvages à leurs visiteurs, ils endossent de nos jours des missions importantes : conservation, éducation et recherche.

Le secteur des parcs zoologiques est toutefois très hétérogènes. Il n’existe pas deux établissements identiques. Certains établissements sont privés, d’autres sont publics. Il peut s’agir de petits établissements comptant quelques employés ou bien de grandes structures sectorisées. On connaît des établissements généralistes qui présentent une grande diversité animale et d’autres spécialisés comme les parcs ornithologiques, les parcs marins et les reptilariums.

Bien que très différents et ne disposant pas des mêmes moyens financiers, les établissements sont pour la plupart regroupés au sein d’associations professionnelles nationales (AFdPZ pour la France) et internationales (EAZA et WAZA). Ils partagent les mêmes valeurs et collaborent pour devenir des partenaires de la préservation de la biodiversité.

Comment découvrir la pratique du métier de soigneur animalier ?

Si vous vous intéresser au métier de soigneur animalier, mais que vous n’avez pas encore d’expérience en parc zoologique, il est possible de suivre une immersion d’une journée ou d’une demi-journée dans un établissement comme : Zoo d’Amnéville, ZooParc de Beauval, Zoo d’Upie, Jardin zoologique tropical de La Londe, Zoo de la Boissière-du-Doré,… le Parc zoologique de Paris organise même des petits-déjeuners pour découvrir les girafes. On découvre alors l’envers du décors en famille.

Vous partagerez ainsi le quotidien d’une soigneuse animalière ou d’un soigneur animalier. Les parcs zoologiques sont de plus en plus nombreux à ouvrir leurs coulisses à un petit nombre de visiteurs sous la forme d’activité nommée “soigneur d’un jour”. Ces activités sont payantes et il est parfois nécessaire de réserver plusieurs mois à l’avance pour obtenir sa place.

Si vous souhaitez réaliser une immersion plus longue et participer au travail au sein d’une équipe, vous pouvez vous tourner vers votre école ou bien un organisme d’état pour obtenir une convention de stage ou être couvert par un dispositif similaire. En France, Pôle Emploi et les Missions Locales peuvent délivrer des PMSMP qui vous permettront de rejoindre un parc animalier et d’acquérir une expérience. Sachez que les écoles de soigneurs animaliers sélectionnent principalement sur l’expérience de chaque candidat…

Un essai est donc toujours nécessaire et doit être fait avant de s’orienter ou de débuter un processus de reconversion. Car le métier de soigneur animalier est très exigeant et peut s’avérer pour certains profils être un emploi très contraignant.

Comment postuler dans un parc zoologique ?

Rappelons que le nombre des candidats pour devenir soigneur animalier est de loin supérieur à l’offre des emplois créé par par les parcs zoologiques en France et ailleurs.

Nous allons toutefois partager quelques informations utiles et ressources afin de vous aider dans vos recherches d’emploi.